AccueilAbonnementCarte interactiveLiens pratiquesPlan du siteEcrivez-nousMentions légales VISITER
   Recherche
      
UNE INSTITUTION
VISITER
VIVRE
ACTUALITÉS
VISITER LA PROVINCE NORD
L'environnement > Richesse biologique exceptionnelle
Développement durable | Accompagner le développement | ACC Mont Panié
Préservation des ressources naturelles | Richesse biologique exceptionnelle

La richesse de la Nouvelle-Calédonie en matière de faune et de flore est mondialement connue . Par sa situation géographique, son insularité et son cousinage lointain avec le Gondwana , la Nouvelle-Calédonie est un joyau du monde vivant, avec un nombre d'espèces endémiques record, et des originalités exceptionnelles, ce qui en fait le 5ème pays le plus riche du Monde en terme de biodiversité. La biodiversité de la province Nord, moins peuplée et au développement économique plus mesuré, contribue grandement à ce rang mondial.

Des chercheurs des quatre coins du monde viennent en province Nord pour améliorer le savoir sur une biodiversité si vaste qu'une partie est encore inconnue. Par exemple, la faune d'eau douce vient tout juste de faire l'objet d'un atlas , et la flore de Nouvelle-Calédonie est encore en cours de description.

> Endémisme terrestre de la Nouvelle-Calédonie

 

Nombre d'espèces identifiées

Taux d'endémisme

Plantes à fleur

3 250

79 %

Gymnosperme

43

100 %

Invertébrés

4 500

60 %

dont fourmis

160

66 %

Reptiles terrestres

71

86 %

Oiseaux

148

33 %

Chiroptère

9

66%

Poissons d'eau douce

64

17 %

Décapodes d'eau douce

37

38 %




> Le Lavoixia macrocarpa , avec son "pied" caractéristique, est une illustration de l'endémisme, et même du micro-endémisme que l'on peut trouver en province Nord  : c'est un palmier dont on ne connaît plus qu'un seul peuplement, rassemblant environ 30 individus, sur le Mont Panié (JJ Cassan, 2003)

Sur la côte ouest, la savane à niaoulis (Melaleuca quinquenervia), aujourd'hui devenue un paysage typique de l'ouest calédonien, est pourtant pour une bonne part un paysage artificiel, issu du défrichement volontaire ou accidentel par le feu.

 

La savane à nioulis se partage avec les fourrés à Gaïacs ( Acacia spirorbis) les plaines littorales de la côte ouest fortement marquées par l'élevage. Les forêts sèches occupaient pourtant une bonne partie de ces surfaces, alors qu'elles ne subsistent plus aujourd'hui que sous forme de lambeaux. Sur la côte est, c'est la forêt humide qui constitue le paysage dominant, sauf dans les vallées ou le feux la fait reculer. Elle constitue le milieu naturel le plus riche et le plus exceptionnel de la province Nord.

Les mangroves, relativement bien préservées en province Nord, ne sont pas constituées d'espèces exceptionnelles, mais jouent un rôle écologique considérable en hébergeant les juvéniles de nombreux animaux du lagon, en filtrant les eaux chargées de sédiments, et en protégeant les côtes des effets des cyclones.


> Le "Noreil", ainsi nommé par rapport à ses pectorales surdéveloppées (Rhyacichthys guilberti) est un poisson endémique à la province Nord. A ce jour, il n'a été identifié que 5 individus dans deux rivières (Photo : E. Vigneux)

 


Outre ses richesses terrestres, la province Nord comporte également un vaste lagon d'une surface avoisinant les 15 500 km². Ce lagon est lui aussi très riche en terme de biodiversité, avec plus de 15 000 espèces, et s'intègre dans la seconde plus grande barrière récifale du monde (1600 km de long), avec une grande diversité morphologique, et un des rares exemples de double barrière récifale vraie dans le Monde.

Les aires protégées permettent de mettre sous un régime particulier de protection les zones jugées les plus vulnérables et/ou les plus intéressantes. Elles sont au nombre de cinq en province Nord.

Nom

Commune

Surface (ha)

Date de création

Statut

Ile de Pam

Ouégoa

460

1980

Réserve spéciale de faune

Aoupinié

Ponérihouen, Poya

5400

1975

Réserve spéciale de faune

Etang de Koumac

Koumac

53

1989

Réserve spéciale de faune

Mont Panié

Hienghène, Pouébo

5000

1950

Réserve spéciale botanique

Baie de Nékoro

Poya

1260

2000

Réserve spéciale marine

La réserve du Mont Panié, prioritaire en terme de biodiversité, est en train de faire l'objet d'un travail de coopération dans le cadre d'un projet de conservation en cogestion avec les populations locales.

L'isolement millénaire de la Nouvelle-Calédonie à l'origine de son extraordinaire biodiversité a été interrompu par la colonisation, d'abord mélanésienne, puis occidentale. Cette colonisation a d'ores et déjà causé la disparition d'espèces uniques , du fait de l'utilisation anarchique des ressources et de l'introduction d'espèces envahissantes. Ainsi, la Nouvelle-Calédonie détient également la triste place de 12 ème pays dans lequel les milieux naturels sont les plus menacés au monde. Les deux plus importantes menaces directes sur la biodiversité de la province Nord sont les incendies sauvages et les espèces envahissantes .

 

Retour en haut de la page Retour en haut de page Imprimer Imprimez cette page Tous droits réservés © 2003 - Province Nord     
Optimisé pour 800x600 et IE 5 et +    

VIVRE ACTUALITÉS UNE INSTITUTION VISITER