La campagne de vaccination s'organise en Province Nord

COVID-19

Cette semaine, la province Nord a fait le point sur son organisation vaccinale. Renforcement des lignes du CHN, déploiement du vaccin dans les dispensaires et création d'un numéro vert provincial sont les trois principaux axes de cette nouvelle organisation, qui devrait prendre effet dès la semaine prochaine.

Jusqu'à présent, en province Nord, la vaccination s'organisait autour du Centre hospitalier du Nord (CHN), avec deux lignes de vaccination ouvertes à la population, et autour des unités mobiles provinciales (UPC) - DASSPS, petite équipe ayant débuté la campagne de vaccination sur les communes de Canala, de Ouégoa et de Touho entre le 16 et le 24 mars.

Afin de s'inscrire dans une démarche active de vaccination, tout en s'adaptant aux dotations en provenance de l'État, la province Nord compte, dès la semaine prochaine, ouvrir des centres de vaccinations dans les CMS (centres médicosociaux), « de manière très progressive », indique Yannick Slamet, deuxième vice-président de l'institution.

Ceci étant, les déploiements dans les dispensaires devraient commencer les semaines 13,14,15, et 16 selon les communes (lire par ailleurs).
« Il n'y a pas d'autres structures plus adaptées, en Nouvelle-Calédonie et en province Nord, que les CMS », affirme Yannick Slamet. Autre point important de cette organisation : la création d'un numéro vert provincial : le 05 00 22, utile à tous pour pouvoir prendre rendez-vous.

Un numéro vert pour la province Nord

La raison de cette nouvelle plateforme est simple : « Auparavant, il fallait passer par la plateforme de Nouméa, au 05 00 33, et, naturellement, c'était saturé », explique Yannick Slamet. « Là, nous allons pouvoir atteindre le plus grand nombre de personnes sur tout le territoire de la province », précise-t-il.

L'objectif à terme est fixé : pouvoir vacciner 38 000 personnes, dans la mesure où celles-ci sont volontaires. L'intérêt de ce numéro vert est également de pouvoir recenser les citoyens dans le besoin (personnes âgées, handicapées, en longue maladie) et ne pouvant pas se déplacer. Les unités mobiles seront par la suite chargées de se rendre sur place afin de les vacciner.

En attente de dotations

Seul ombre au tableau : le manque de dotations. L'État étant en pénurie de vaccins, l'organisation vaccinale de la province Nord risque d'être mise à mal. « Aujourd'hui, les premières injections ont été effectuées, il faut donc penser aux secondes, mais les doses n'arrivent pas en quantité suffisante... Nous serons probablement à zéro dotation la semaine prochaine », craint Yannick Slamet. « Nous avons un stock, mais dans tous les cas ce ne sera pas suffisant pour couvrir toute la semaine », ajoute-t-il.

Pratique

2 634 personnes ont déjà reçu la première dose de vaccin en province Nord (2 462 avec le CHN et 172 avec l'UPC). Voici le programme de la campagne :

Canala :

les mardis de 8 heures à 16 h 30 à partir du 30 mars.

Poindimié :

les mardis, mercredi et jeudi de 8 heures à 16 h 30 à partir du 30 mars.

Kouaoua :

les mercredis de 8 heures à 16 h 30 à partir du 7 avril.

Houaïlou :

mardi 6 avril et ensuite tous les lundis, de 8 heures à 16 h 30

Hienghène :

mardi 6 avril après-midi, puis les lundis et mardis de 13 heures à 16 h 30.

Les autres communes

Pour Poya, Touho, Ponérihouen, Pouébo, Ouégoa, Poum et Voh, la campagne est en cours d'organisation.

source : https://www.lnc.nc/article/sante/la-campagne-de-vaccination-s-organise-en-province-nord