L’histoire de VKP mise en lumière

Jeudi 1 février 2018

«J’ai travaillé sur le projet de l’exposition VKP 2004-2016 afin de présenter aux habitants de la zone, mais aussi à tous ceux qui le souhaitent, ce modèle exemplaire de développement économique », explique Anaëlle Desmazures, chargée de mission Développement Economique à la Cellule Koniambo. L’exposition, la première de la nouvelle demi-lune de Pouembout est traitée en plusieurs panneaux recto/verso, avec des images avant-après. Le fil conducteur est donné par des chiffres clefs, comme les indicateurs retraçant dix ans d’explosion en termes démographique, d’équipements et de cadre de vie. « Il y a eu des sommes importantes investies, près de cinquante milliards de francs en fonds privés et publics, mais en sortant des sentiers battus, on peut voir la valorisation de ce large territoire », illustre la chargée de mission.

Paysage urbain

« VKP 2004-2016, le nouveau pôle urbain » parle aussi des terres coutumières. Petit plus présenté par la chargée de mission, un montage vidéo de photographies qui s’avère être un véritable révélateur de l’architecture contemporaine, qui est née et s’est développée dans la zone. Si le centre urbain se situe à Koné, c’est tout le paysage urbain qui se trouve modifié par l’apport de nouveaux services et d’équipements tournés vers l’avenir, destinés à favoriser l’émergence d’une ville calédonienne en harmonie avec son époque. L’exposition met l’accent sur l’architecture contemporaine afin de montrer que la zone VKP n’est pas restée figée dans ce domaine, notamment grâce à des réalisations qui allient matériaux traditionnels et conventionnels. Des aménagements rendus possibles par la construction et l’exploitation de l’usine de Vavouto selon la province Nord, à l’origine de l’exposition. « Le visage de la zone a véritablement changé depuis, grâce aux nouvelles constructions comme le lycée ou encore le centre commercial Teari par exemple. »

Exposition itinérante

Après Pouembout, jusqu’au 2 février, l’exposition « VKP 2004-2016, le nouveau pôle urbain » sera visible au Centre culturel de Voh, du 5 au 9 février, puis en plein air, à l’aire de repos sud de Poya, du 12 au 16 février. Elle achèvera son périple à la Médiathèque de Koné, du 19 février au 9 mars.

Les Nouvelles-Calédoniennes