Communiqué du Président de la province Nord

Vendredi 19 avril 2019

Le Mardi 16, puis le jeudi 18 avril 2019 à l’occasion de la réunion du Comité Koniambo qui s’est tenue dans la salle de l’assemblée de la Province Nord, un « collectif des acteurs économiques », sous-traitants de KNS, a organisé une manifestation sur le rond-point face à l’hôtel de la Province.

Cette mobilisation des entrepreneurs sous-traitants appelle de ma part une mise au point.

  1. Depuis la création le 3 mai 2000 du Comité Koniambo que je préside, c’est la première fois que se produit une manifestation de ce type. Je rappelle que le Comité Koniambo est une instance stratégique dont le rôle est de porter à la connaissance de ses membres ( l’Etat, le Gouvernement, la Province Nord, les mairies de VKP, le Sénat Coutumier, les actionnaires Glencore et KNS, le Comité Environnemental) les avancées de l’usine afin que ceux-ci anticipent au mieux l’accompagnement nécessaire dans les domaines de l’emploi, de la formation, de l’aménagement, de l’urbanisme, de la fiscalité, de l’environnement, de l’habitat, des équipements et infrastructures, du développement économique.
  2. Si la manifestation du collectif est possible aujourd’hui c’est bien parce que cette usine est le fruit de la politique de la Province Nord.
  3. Les revendications émises par le collectif s’adressent à KNS. Je rappelle que la Province Nord en tant que telle ne figure pas dans la gouvernance de l’entreprise et donc que les revendications du collectif doivent être traitées directement avec l’opérateur industriel seul concerné par le mouvement.
  4. Le choix de manifester à deux reprises devant la Province Nord précisément à la veille des élections provinciales relève donc manifestement d’une manœuvre politique. J’appelle les personnes de bonne volonté qui partagent, comme c’est leur droit, les revendications du collectif à ne pas laisser dévoyer leur action et à traiter le problème avec les instances responsables de KNS sans prendre la collectivité provinciale en otage d’une question qui ne la concerne pas directement.
  5. Enfin, s’agissant d’un collectif d’entrepreneurs privés, je dénonce l’utilisation de l’emblème du FLNKS qui n’est aucunement partie prenante de cette manifestation.

 

Paul NEAOUTYINE

Président de la province Nord