La jeunesse à la barre du week-end

Lundi 28 août 2017

Moana affichait un grand sourire, hier après-midi, à l’issue de la régate sur le plan d’eau de Foué, à Koné, qui comptait pour les sélections de la province Nord du Trophée des jeunes marins et des jeunes artistes, organisé par le Cercle nautique calédonien (CNC). Son équipage, du lycée Antoine-Kela à Poindimié, l’a emporté devant les dix autres équipages en lice des collèges Wani (Houaïlou), de Koumac, de Koné, de Païamboué, de Pai-Kaleone (Hienghène) et du lycée Michel-Rocard (Pouembout), ouvrant ainsi la porte au stage de navigation d’une semaine à Nouméa et la finale territoriale du TJM, le 21 octobre.

« Le niveau est de plus en plus bon », a relevé le CNC, qui fête cette année les dix ans de ce challenge mettant en avant les jeunes talents et le travail d’équipe.

Gérer le vent et les casses

Moana, skipper, Béatrice, à la grand-voile, Ryan et Jean-Jacques, au foc et à la dérive, régataient ensemble pour la première fois. Leur travail de « tactique entre les bouées » afin de prendre de l’avance sur les autres équipages a payé, malgré les bobos sur la dérive et le hauban. « Ryan et Jean-Jacques ont géré les casses », explique Moana. Une sacrée leçon de navigation, conclut-elle aussitôt, que cette régate : « Comment réagir en cas de casse ? »

« Il y avait une super ambiance à terre, témoigne la jeune skipper, et dans notre équipage. »

Mêmes sentiments chez « les Kinder », « parce qu’il y a deux blonds et deux bruns », qui, en raison de leur deuxième place, sont également sélectionnés pour le 21 octobre.

Lana, la capitaine, Pierre au foc, Maé aux réglages et Maxime, barreur, sont lycéens à Michel-Rocard. Ils font de la voile aux Toiles du lagon, à Koumac. « Il y avait beaucoup de vent. Le poids de notre équipage [plus lourd que celui de quatre collégiens] a joué en notre faveur », analyse Maxime.

Les « Kinder » ont hâte de retrouver l’équipage de Moana et ceux des provinces Loyauté et Sud à Nouméa. « On va prendre en main de nouveaux bateaux, des Elliott 6, plus grands, plus rapides, et rencontrer de nouveaux adversaires ! », défit Lana.

Cohésion de groupe chez les musiciens

Samedi soir, les « jeunes artistes » ont joué devant les « jeunes marins », au complexe culturel. Quatre groupes issus de quatre établissements scolaires se sont produits sur la scène : lycée professionnel Gabriel-Rivat de Pouébo, collège Pai-Kaleone de Hienghène, lycée Antoine-Kela de Poindimié et collège de Koné.

Mix, un trio rattaché à ce dernier, a remporté la sélection provinciale. Un trio original, comme l’a souligné Patrick Schoukroun, musicien membre du jury, puisqu’il n’a pas de bassiste mais un claviériste, qui compose également. Sa musique mise sur un texte de Jean-Yves Meuric, racontant l’épopée d’un groupe de musiciens « [montés] sur scène pour allumer les regards », a convaincu les jurés et le public. Pour certains jeunes musiciens, c’était une première sous les projecteurs et dans une école de musique. L’après-midi de préparation, avec des professionnels de la sonorisation, a permis de surmonter la timidité et la peur. Et certainement d’amplifier encore « la cohésion », soulignée par le jury, qui règne au sein de ces jeunes formations musicales.

« La musique, c’est une façon de s’entendre avec d’autres personnes », avait joliment dit l’un des jeunes devant la caméra des organisateurs.

Nicolas, de Mix, peut en témoigner, lui qui a déjà participé au stage musical avec les sélectionnés des provinces Loyauté et Sud : « On partage la passion de la musique, on est tous ensemble, et au final, ça fait un beau groupe ! »

Les Nouvelles-Calédoniennes