La réalisation du centre de détention de Koné officiellement lancée

Jeudi 31 octobre 2019

La construction, programmée sur deux ans, débutera concrètement le 18 novembre. Le centre devrait ouvrir en 2022. Il pourra accueillir 120 détenus.

 

C’est hier matin que Laurent Prévost, le haut-commissaire de la République, et Paul Néaoutyine, le président de la province Nord, ont lancé le programme de réalisation du centre de détention de Koné, en présence, notamment, du sénateur Gérard Poadja, de Brigitte Ernoult-Cabot, directrice adjointe de l’Administration pénitentiaire, de Muriel Guegan, directrice interrégionale de la Maison des services pénitentiaires d’outre-mer, de Madeleine Mathieu, directrice nationale de la protection judiciaire de la jeunesse et de Régis Baudouin, directeur du centre pénitentiaire de Nouméa. Après avoir remercié l’assemblé réunie dans l’hémicycle de la province Nord, Paul Néaoutyine a laissé la parole à Laurent Prévost.

Réinsertion

Le haussaire a mis en avant les élus, qui se sont engagés dans cette structure pénitentiaire avec « la conviction de la réinsertion, de la santé et de la réestime de soi pour les personnes en détention. Ce qui a été convenu avec la province Nord est que ce projet soit un nouveau modèle, a-t-il rappelé, avec une logique différente, et afin qu’il n’y ait pas de récidive, on ne doit pas s’arrêter à la sanction et à l’emprisonnement. » Les architectes du projet ont ensuite expliqué qu’elles avaient intégré le projet architectural dans l’environnement local, sur ce terrain de 6 hectares appartenant à la province et mis à disposition de l’Etat.

La construction qui débutera le 18 novembre pour les travaux de terrassement, verra le gros œuvre démarrer en février de l’année prochaine.

La livraison de la construction, prévue pour accueillir 120 hommes, devrait se faire en novembre 2021 pour une ouverture du centre début 2022. Le budget global est de 32,8 millions d’euros soit 3,99 milliards de francs.

Le centre sera tourné vers la réinsertion, avec 50 % de la surface consacrée au pôle insertion et prévention de la récidive à la sortie. De même la surface dédiée à l’accueil des familles sera supérieure à celle que l’on peut trouver en Métropole. 

Savoir +

Etaient également présents Marie-Paule Tourte-Trolue, commissaire déléguée de la République pour la province Nord, Dominique Simon, directeur interrégional de la protection judiciaire de la jeunesse d'Ile-de-France et d’outre-mer, Jean-Claude Eliac, directeur du Service pénitentiaire d'insertion et de probation (SPIP), ainsi que des représentants de la province Nord et de la mairie de Koné.

Les Nouvelles calédoniennes