Protection de l'enfance

L'Aide Sociale à l'Enfance

L’aide sociale à l’enfance (ASE) agit en faveur de la protection des enfants en danger et de leur prise en charge.

Objectif : prévenir les risques de maltraitance ou de négligence et agir pour sécuriser. Sa priorité est de protéger l'enfant en danger, d'identifier les cellules familiales en détresse. Il identifie l'enfant en difficulté, le signale et dresse un dossier d'intervention, qui sera étudié en commission par la collectivité. Un tribunal pour enfant sera ensuite habilité en cas de nécessité afin de trancher sur les mesures administratives et judiciaires initiées par la commission.

Toutes les informations signalantes sont portées à la connaissance du service où une cellule de traitement conduit une évaluation approfondie. Une orientation est ensuite proposée à la commission « aide sociale à l’enfance », qui se réunit deux fois par mois et décide des mesures d’accompagnement adéquates prises au cas par cas. Le schéma d’intervention est divisé en deux : L’action éducative en milieu ouvert. Elle repose sur l’aide éducative à domicile. Le placement qui peut s’effectuer dans des familles d’accueil ou en établissement. Les décisions administratives sont prises par la province Nord et constituent le volet prévention. A contrario, la protection judiciaire est décidée par le juge pour enfants.

Des partenaires de la province Nord sont ainsi sollicités régulièrement, tels que l'association d'aides à la Protection de l'Enfance et de la Jeunesse (APEJ), l'Association pour la Sauvegarde de l'Enfance et de l'Adolescence en Province Nord (ASEAPN), l'Association pour la Sauvegarde de l'Enfance et de l'Adulte en Nouvelle-Calédonie (ASEANC), l'Association des familles d'accueil ainsi que les antennes médico-psychologique de Poindimié et Koumac.

Leurs actions et celles de la province Nord sont définies par :
La délibération n° 2008-165/APN du 29 août 2008 relative à la création d’une commission en matière d’aide sociale à l’enfance.