Forces vives

 

L’accès aux emplois générés par la construction et surtout l’exploitation de l’usine du Nord a fait l’objet d’une vaste réflexion pour permettre aux personnes originaires de la région de pouvoir postuler prioritairement à ces postes. L’industriel lui-même, les services éducatifs et d’insertion, les organismes de formation, ont élaboré en ce sens un système global d’information, de recensement des compétences et d’orientation des demandeurs d’emploi.

La zone VKPP a connu une dynamique d’emploi singulière durant la construction de l’usine du Nord (environ 6300 personnes au pic de la construction, courant 2012), qui a également permis de pérenniser des compétences. Des efforts particuliers ont notamment été menés concernant les jeunes peu diplômés et expérimentés, au travers de chantiers-formation dont le bilan a été extrêmement positif.

La fin de la construction a également nécessité l’accompagnement des entreprises et salariés locaux, afin de faciliter leur positionnement sur d’autres opportunités. La Cellule Prospective et Développement  (ex. Cellule Koniambo) a ainsi conçu et piloté le Plan Réaction (Réussir l’après-construction), de 2011 à fin 2014. Ce dispositif d’accompagnement partenarial a permis de suivre individuellement plus de 830 personnes, avec un taux de solutionnement de 60% à 70% environ.

En dehors des métiers et emplois liés au secteur du nickel, la Cellule Prospective et Développement  (ex. Cellule Koniambo) œuvre à l’émergence de nouvelles filières susceptibles de représenter des relais de croissance locaux. Les secteurs de l’écoconstruction, de l’économie verte, de la valorisation des déchets ou du tourisme font partie des sujets traités.

Zoom sur

L’Antenne du Nord de l’Université de la Nouvelle-Calédonie, une réalité

Les constats et prévisions travaillés par l’UNC depuis 2011, l’ont conduit à positionner trois projets* structurants pour la Nouvelle-Calédonie, dont l’installation d’une Antenne du Nord de l’Université.Celle-ci a donné lieu à la signature d’une convention-cadre de partenariat le 13 mai 2015 entre la Province Nord et l’UNC.

L’antenne du Nord ouvrira ses portes à la rentrée 2020 dans un ensemble immobilier de plus de 1000m² (amphithéâtre, salles d’enseignement, bibliothèque, etc.) qui est implanté sur les terres coutumières du Parc d’Aménagement et de Développement de Bako (Baco), en un emplacement à la fois stratégique et symbolique. Dotée d’un équipement de haute technologie qui permettra d’être interconnecté au Pôle Numérique et Technologique de Nouville, elle réservera par ailleurs des espaces dédiés à la recherche appliquée, en lien avec le fort développement que connaît la Province Nord.

L’offre de formation sera complémentaire à celle dispensée dans les locaux de Nouméa et s’inscrira en cohérence avec les filières proposées par les lycées de la Province nord.

En 2018 s’est ouverte une licence 1ère année en « Economie, Gestion » au parcours individualisé. Grâce à la Mairie de Koohnê (Koné), 47 étudiants de l’Antenne du Nord de l’UNC ont pu bénéficier des locaux provisoires et adaptés pour la dispense des enseignements. En 2019, avec un taux de passage en 2ème année de 53% (contre 41% en moyenne à Nouville), ce sont 25 étudiants qui poursuivent leur parcours de licence. La 3ème année se déroulera dans les nouveaux locaux situés à Bako (Baco), dont les travaux s’achèveront fin 2019. Une soixantaine d’étudiants de 1ère année de licence « Economie, Gestion » complèteront les effectifs.

La montée en puissance de l’antenne du nord se poursuivra avec la mise en place de blocs de compétences et de licences professionnelles en lien avec les BTS et les DUT du Territoire.

*Projets Structurants : Pôle Numérique & Technologique, la reconfiguration de l’IUT et l’installation d’une Antenne du Nord de l’UNC

 

Documents à télécharger